Evinrude

« Envole-moi, envole-moi, envole-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peau »
(J.J. Goldman)

Vous avez dit hélicoptère ? Non non juste zygoptère (demoiselle) ou anisoptère (vous savez la variété sponsorisée par Ricard, la bilell, euhh la libileu, aaah la lileb, heee meerdee un machin volant quoi). Et le leste me direz-vous ben je vous le laisse…

Personnage ailé des studios Walt Disney la petite libellule,  drone vrombissant, peuple nos rivières et plans d’eau  en les survolant en un ballet aérien étonnant et spectaculaire.

Cet insecte, virtuose de la voltige passe instantanément de la position stationnaire au piqué vertigineux, véritable prédateur des moustiques et autres mouches. Sa vitesse de croisière avoisine les 90km/h ; à la fois autant dans son élément sur l’eau que dans l’air.

A n’en pas douter, elle rivalise avec les meilleurs pilotes du moment et Tom Cruise peut aller se rhabiller…

Posted in 01- Public, Animalier et Nature, Reportage and tagged .

5 Comments

  1. Belles et fragiles, mais redoutables prédateurs.
    Les libellules se bouffent entre elles!!!!
    Un article plein de grâce et de légèreté

  2. Graciles et colorées, elles n’en sont pas moins des prédateurs. Ce bleu éclectique et, pardon, électrique me rappelle une flèche ailée de nos rivières, le martin-pêcheur.
    Les verts s’harmonisent parfaitement avec le bleu d'”Evinrude”. Surtout dans la première photo :=)
    Clap clap !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.